Peindre des chevaliers #8 - Peindre des fleurs de lys

Peindre les armoiries sur les boucliers est peut être ce qu'il y a de plus difficile en terme de peinture. Il existe plein de méthodes dont la plus simple reste le décalcomanies. J'avais écris quelques articles sur le sujet sur mon ancien blog que je vais remettre à jour.

Ce tutorial à pour but de montrer pas à pas une méthode pour peindre un écu azur semé de fleurs de lys argent.

La première étape consiste à peindre le fond en Bleu de Prusse. Ensuite, les fleurs de lys étant de petite taille, je peint une simple barre verticale en camo beige allemand pour faire le guide. Je commence toujours par celle en haut au centre. Préférez un pinceau fin avec un bon réservoir.


Je peins ensuite les deux barres en biais de chaque coté, puis une barre horizontale sur le bas. Il n'est pas nécessaire que le travail soit parfais, cette étape servira de guide pour le rendu final.

 L’étape suivante je peins les trois barres verticales sur le bas de la fleur.

 La dernière étape consiste à faire les éclaircissements. On peint en bleu clair entre les fleurs (on en profite pour corriger les éléments mal peints avant de peindre les fleurs de lys en blanc suivant les mêmes étapes que précédemment.
Au final, le rendu à distance de jeu est plus que correcte.


 J'en profite pour continuer sur l'héraldique (voir Leçon 1 et Leçon 2)  en indiquant les sources principales permettant de peindre les blasons.


Trouver les blasons de chevaliers

Il existe une infinité de possibilité de faire des blasons. Pour ma part je préfère toujours avoir des blasons attestés, c'est le travail que j'avais réalisé pour mon projet Bouvines avec l'ensemble des blasons de la bataille.

Je ne reviendrais donc pas sur l'excellent site  http://www.earlyblazon.com/ qui présente une grande variété de blason du 13°.

Voici quelques autres liens pour les blasons du XV° siècles permettant de voir de nombreux blasons de la fin de la guerre du moyen age. Il faut savoir que chaque prince possédait un héraut d'arme dont le travail était de tenir à jour des armoriaux représentant soit sous forme de description textuelle, soit sous forme d'enluminure les armes des personnages importants de l'époque.
Pour la période qui nous intéresse, il en existe 3 principaux :
  • L'armorial de Gilles de Bouvier, dit Berry, roi d'arme du roi Charles VII comprenant un ensemble de près de 2000 blasons peints et de représentation équestres des grands féodaux il a été achevé vers 1454 (on y retrouve Richemont, Dunois, Xantrailles)


  • Le grand armorial équestre de la toison d'or, outre le fait qu'il s'agisse certainement d'un des chez d’œuvre de l'enluminure, le grand armorial recense l'ensemble des chevaliers de l'ordre de la toison d'or jusqu'en 1461, fondé par le duc de bourgogne Philippe le Bon en 1429. L'originalité réside dans les représentations équestres des principaux rois et duc de l'époque. 


Commentaires

  1. Très impressionnant et très réussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci,
      j'essaie de respecter les principes du psilete : on reste sur des armées pas de la figurine individuelles.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

SAGA TACTICA - AAR Anglo-Saxons Vs Normand Anglo-Saxons Vs Norman AAR

Peindre des chevaliers #HS-1 - Bannières médiévales Françaises